Mon Panier

SERVICE CLIENT FRANÇAIS 🇫🇷

–10% MAINTENANT AVEC LE CODE RENTREE10

4,8/5 AVIS CLIENTS ★★★★★

Comment surveiller un portable de son enfant ? Contrôle parental

En 2021, les dernières estimations chiffrées ont indiqué que plus de 63% des enfants de 12 ans possédaient un téléphone portable. Les chiffres grimpent jusqu’à 84% pour les adolescents de 14 ans. Aujourd’hui, de plus en plus de parents munissent leurs enfants de smartphones. Quelles que soient les raisons pour lesquelles les parents équipent leur enfant d’un téléphone portable, leur grande question demeure souvent comment contrôler les usages qu’il en fait. Vous vous êtes aussi déjà demandé comment surveiller un portable de son enfant ? Comment exercer un contrôle parental optimal du smartphone de votre enfant ? Voici les différentes méthodes et astuces pour le faire.

Activer le contrôle parental du téléphone de son enfant

Même si vous pensez ne donner qu’un « simple » outil de télécommunication à votre enfant, il peut se connecter au web, télécharger des applications et s’exposer à des dangers. La surveillance du téléphone de son enfant est souvent nécessaire pour l’accompagner dans ses premiers pas avec le numérique. La première possibilité à envisager est le contrôle parental proposé dans les réglages internes du téléphone.

Activer le contrôle parental du téléphone de son enfant

Le contrôle parental dans les réglages internes du smartphone

La plupart des téléphones proposent des paramètres de contrôle. Pour éviter que l’enfant ne supprime les réglages paramétrés, les deux systèmes d’exploitation (iOS et Android) ont prévu un code parent qui garantit la pérennité des réglages. Nul ne peut ainsi modifier ou supprimer ces réglages sans disposer du code. Selon votre système d’exploitation, la méthode peut différer. Le degré d’options et de contrôle peut également varier.

Sur iOS (Apple), la fonctionnalité « Temps d’écran » est entièrement paramétrable. Vous pouvez sécuriser les usages numériques du téléphone portable de votre enfant. Voici les personnalisations envisageables :

  • Empêcher les achats sur les différents stores
  • Restreindre l’utilisation d’applications, notamment celle du Game Center
  • Bloquer l’accès aux contenus explicites, notamment en fonction de leur classification
  • Filtrer le contenu des sites web
  • Définir les temps de connexion

Sur Android, une application dédiée au contrôle parental est également disponible sur le Google Play Store. Il suffit de la télécharger et d’appliquer les réglages souhaités. Toutefois, l’application est moins performante que sur le système d’exploitation concurrent. Il s’agit essentiellement de filtrage :

  • Filtrage d’autorisation pour l’achat, la location de jeux en fonction de la classification
  • Filtrage de la classification pour la lecture de films
  • Filtrage de la classification pour la TV
  • Filtrage de la classification pour les livres

On notera de plus que le filtrage peut être contourné. Si l’on recherche en effet expressément le nom des jeux, des films ou des livres, ou si l’on y accède par un lien direct, l’accessibilité est débloquée.

Le contrôle parental auprès des opérateurs de téléphonie mobile

Le contrôle parental auprès des opérateurs de téléphonie mobile

Certains opérateurs manifestent une sensibilisation face à la protection numérique des enfants. Les quatre principaux opérateurs français ont ainsi mis en place des options qui permettent un contrôle parental renforcé. Ces options sont adaptées à tous les systèmes d’exploitation, iOS ou Android. Cependant, elles sont souvent soumises à abonnement et sont donc payantes.

Dans les différentes options proposées, tous les opérateurs proposent :

  • Le filtrage les sites web dont le contenu non approprié pourrait choquer

Pour le reste, chaque opérateur propose des options différentes :

  • La consultation des sites fréquentés
  • Application d’un temps maximum de connexion par jour ou par semaine
  • Limiter ou bloquer l’accès à certaines applications et pendant certaines heures
  • Moteur de recherche sécurisé même en Wi-fi
  • Suivi des utilisations des applications
  • Blocage des appels vocaux ou visio vers des numéros surtaxés
  • Des profils différents avec des degrés de filtrage

En vous renseignant sur le site de votre opérateur, vous pourrez étudier les spécificités de chacun. Si les options proposées sont plus intéressantes que les options de paramétrage interne, il peut alors être intéressant de souscrire à l’un de ces abonnements. Attention toutefois, vérifiez bien les options de blocage : certains fournisseurs ne bloquent les contenus sensibles que sur le mobile. En se connectant en Wi-Fi du domicile, votre enfant peut alors avoir accès aux contenus auparavant filtrés.

Les applications tierces pour la surveillance du portable de son enfant

Une autre possibilité s’offre aux parents désireux de surveiller le portable de leur enfant : le téléchargement d’applications tierces ou de logiciels tiers. Dans la multitude des produits présentés dans les stores, l’une d’entre elles se détache particulièrement.

Google Family Link

Lancée en 2017, l’application peut s’adapter aux deux systèmes d’exploitation (iOS 11 ou ultérieur, Android). Elle permet à des enfants de moins de 13 ans de disposer d’un compte Google. Installée sur votre portable, et jumelée avec la version enfant et adolescent sur le deuxième téléphone, elle garantit un suivi complet des usages numériques de votre enfant.

Les avantages de cette application ? Family Link est gratuit. L’application permet de contrôler jusqu’à 5 comptes-enfant, et d’inviter un autre parent pour superviser le contrôle. Elle dispose en outre d’un tableau de bord récapitulatif. Ce dernier vous fournit une vision à la fois globale et détaillée de l’activité numérique de votre enfant. Vous pouvez ainsi consulter les applications utilisées par votre enfant et vérifier son temps de connexion pour chacune d’elles.

Dans les différentes fonctionnalités proposées, on souligne :

  • Le contrôle de l’accès à Google Play,
  • Le filtrage dans les moteurs de recherche
  • Le Filtrage sur la plateforme YouTube
  • Le blocage d’applications Android
  • La géolocalisation de l’appareil
  • La définition du temps quotidien de connexion et d’utilisation

Les autres applications du marché

Il existe d’autres applications, que l’on ne pourrait lister tant elles sont nombreuses. Une mise en garde s’impose : dans la jungle des « application espion », certaines se présentent comme gratuites, mais il s’avère qu’il faut par la suite payer un abonnement. D’autres n’offrent tout simplement pas les fonctionnalités que le contrôle parental légal, développé plus haut, permet. Dans les applications tierces payantes qui se démarquent, on note :

  • 4teens : une application d’accompagnement aux bons usages du numérique, sous forme de planning, que l’enfant remplit. Il s’agit plus d’un outil de discussion, de responsabilisation, qui repose sur la confiance entre parents et enfants. L’avantage est de faire prendre conscience à son enfant en douceur de son propre usage du téléphone et des applications.
  • Norton family : l’alliance de la cybersécurité et du contrôle parental. L’application propose des options assez similaires aux autres paramétrages de contrôle parental. Le plus de l’application réside dans l’alerte envoyée sur le téléphone du parent en cas d’utilisation sujette à caution.
  • Parents dans les parages : là non plus, pas d’élément novateur dans le contrôle, mais une fonctionnalité intéressante qui permet à l’enfant de demander au parent l’accès à un site ou une application. De quoi, là aussi, le responsabiliser sur ses usages et ses motivations à l’utilisation du smartphone.
Le contrôle parental pour une éducation au numérique et ses usages

Le contrôle parental pour une éducation au numérique et ses usages

L’éducation aux usages du numérique est loin d’être inné. Les générations actuelles sont nées dans un environnement où le smartphone de leurs parents est un objet familier, mais les dangers qu’il peut recéler leur sont trop souvent inconnus. C’est donc l’un des pans de l’éducation que les parents doivent transmettre aux enfants. Ils bénéficieront ainsi d’une prise de distance suffisante face à ce qui reste, malgré tout, un outil. Un outil multiforme, qu’il convient d’appréhender en toute responsabilité.

Les méthodes et astuces pour surveiller le portable de son enfant sont donc variées. La mise en place d’un contrôle parental amorce la sensibilisation aux bons usages du numérique. Celle-ci peut d’ailleurs se faire en concertation avec l’enfant. Mieux, en coopération entre le parent et l’enfant, dans le dialogue.

Mettre en place un système de contrôle parental ne doit pas être considéré comme intrusif. C’est au contraire une manière d’accompagner son enfant, de le mener sur le chemin de la responsabilisation. Cela permet de le guider et de lui inculquer les bons gestes, les bonnes attitudes. On peut ainsi tout à fait apprendre à son enfant à reconnaitre les dangers du numérique, sans pour autant le diaboliser. Expliquer les dangers auxquels il s’expose, et l’accompagner progressivement vers une autonomie d’utilisation demeure le plus sûr moyen de se prémunir des mauvaises surprises. Pour eux, comme pour vous.

Comment surveiller un portable selon vous ?

Et vous ? Avez-vous déjà franchi le pas du contrôle parental sur le téléphone de votre enfant ? Vous avez d’autres astuces pour surveiller son smartphone ? Vous souhaitez partager votre propre expérience dans l’exercice du contrôle parental du téléphone de vos têtes blondes ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ! Le partage d’expérience est toujours riche d’enseignement pour tous. Et le monde numérique avançant à une telle vitesse aujourd’hui, nul doute que la mutualisation des méthodes profitera à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Livraison gratuite

dès 40€ d'achats*

Livraison internationale

Nous vous livrons partout dans le monde

100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa