Mon Panier

SERVICE CLIENT FRANÇAIS 🇫🇷

–15% MAINTENANT AVEC LE CODE SOLDES15

4,8/5 AVIS CLIENTS ★★★★★

Pour ou contre Montessori: On vous éclaire

Notre éducation est censée nous préparer à affronter notre vie d’adulte. Cela n’empêche pas certaines personnes de trouver leur véritable voie à 25 ans. Toutefois, en tant que parents, il va de notre rôle d’offrir à nos enfants le maximum de bagages intellectuels et de forger leur personnalité afin qu’ils puissent rebondir à chaque coup dur. C’est ce que Maria Montessori applique dans sa pédagogie. Certains y adhèrent, d’autres restent encore sceptiques.

Nous vous expliquons alors dans ces quelques lignes le ba.-ba de cette manière méthode d’enseigner et d’éduquer, les avantages à en tirer et les inconvénients qui font hésiter les intéressés.

Une jeune fille blonde qui porte un t shirt rose joue avec un jeu montessori en bois dans une classe d'école. En arrière plan il y a d'autres élèves et le professeur d'école
Que l’on soit pour ou contre, l’enseignement Montessori a de nombreux avantages

Maria Montessori: une femme qui savait ce qu’elle faisait

D’un point de vue rationnel, il est plus rassurant pour les parents de savoir que l’initiatrice de la pédagogie Montessori est une personne qui connaît bien le sujet et qui est experte en la matière. Cela lui accorde plus de crédibilité.

Des débuts difficiles, mais une volonté infaillible 

Qui est Maria Montessori ? Née en 1870 en Italie, enfant unique d’un ancien soldat et d’une comptable, elle grandit en montrant des aptitudes pour l’enseignement. Néanmoins, elle délaisse cette brillante carrière pour la science, au sein d’universités où les jeunes filles de son âge se font rares. À cette époque, la société encore très sexiste ne pensait pas qu’une femme puisse percer dans les études scientifiques. Maria ne fut alors pas beaucoup soutenue par sa famille. L’on peut aussi imaginer l’inconfort de se rendre tous les jours dans une classe où les hommes aiment imposer leur point de vue et déversent des railleries pour faire se sentir les femmes diminuées et incapables. Mais cela ne l’empêche pas de parvenir à la faculté de médecine où elle présente une thèse en psychiatrie en 1892. 

Quatre ans plus tard et malgré ces épreuves, Maria Montessori obtient son diplôme en médecine à seulement 26 ans. Représentant l’Italie, elle fait entendre sa voix au Congrès international des femmes en Allemagne et clame l’égalité des salaires pour les hommes et les femmes. Vous voyez donc que cette femme extraordinaire avait de louables convictions.

Maria Montessori a trouvé sa voie

Ensuite, notre sortante en médecine intègre l’hôpital de Santo Spirito à Rome où elle côtoie quotidiennement des enfants déficients mentalement. Elle se voit alors investie d’une mission : permettre à de telles victimes de la vie de gagner en indépendance et de trouver leur place dans la société comme tout le monde.

Maria ouvre alors une école orthophrénique dans la même ville en 1899. Elle continue ses recherches et ses études pour réaliser qu’au lieu de gaver les enfants de calmants et de concevoir des « instruments de torture » médicaux pour tenter de les guérir, il fallait établir une méthode éducative plus appropriée à ces personnes diminuées. Là, l’un des tout premiers instruments Montessori voit le jour : les lettres rugueuses. Les premiers essais laissent déjà voir des résultats encourageants.

La pédagogie Montessori dans le monde entier

Notre scientifique est à partir de là sollicitée par de nombreuses personnalités pour notamment s’occuper d’enfants sans domicile fixe en pleine Rome. Elle n’hésite pas à faire construire une maison dédiée qu’elle appelle Casa dei bambini. On y retrouve la pédagogie Montessori dans son ensemble : mobilier, matériel, et atmosphère. Le personnel est également formé suivant cette ligne de conduite. Son succès grandissant s’étend au-delà des frontières de l’Italie et arrive même aux États-Unis.  

Un jeune enfant asiatique qui porte un t shirt rouge et une salopette rayée. Il est assis à table dans une classe d'écoles et joue avec des lettres et des chiffres en plastiques. Dans le fond il y a une étagère avec des livres pour enfant
Nombreux sont les enfants à travers le monde qui sont éduqués sous les préceptes Montessori

En 1929, l’association Montessori internationale naît. En 1939, Maria et son fils sont invités à former du personnel enseignant en Inde, mais sont contraints d’y vivre plus d’un an à cause de la guerre. Elle y rencontre Gandhi, une occasion d’ajouter d’autres cordes à son arc Montessori destiné aux élèves de l’école élémentaire : l’éducation Montessori cosmique.

Cette femme admirable s’éteint en 1952 à l’âge de 81 ans aux Pays-Bas en léguant son précieux héritage à son fils Mario, puis celui-ci à sa fille Rénilde.

Vous voyez donc que toute la vie de Maria Montessori a été dédiée au meilleur de tous les enfants. On peut même le lire sur sa pierre tombale.

Les principes de la pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori s’adresse aux enfants de zéro de 12 mois à l’adolescence. Les activités et le matériel didactique dédié diffèrent suivant la tranche d’âge. Vous n’aurez pas la même chose pour les enfants de 3 ans et de 7 ans par exemple même s’ils peuvent intégrer une même classe.

La formation des enseignants Montessori 

Dès le lancement de son projet, l’on pouvait déjà constater que Maria Montessori insistait sur le fait que le personnel enseignant devait toujours favoriser l’observation et ne jamais juger les enfants, même s’ils montraient de sérieuses déficiences mentales.

Grosso modo, la pédagogie Montessori habitue les enfants dès leur plus jeune âge à l’indépendance dans tout ce qu’ils font et même leur apprentissage. Ils avancent alors à leur rythme, découvrent eux-mêmes les trucs et astuces qui marchent pour eux dans la vie pratique et ne sont plus contraints de suivre la vitesse imposée par leur enseignant.

Les leçons et les activités 

Dans la pédagogie Montessori, les leçons sont présentées en trois temps. Le but est que l’enfant puisse apprendre de ses erreurs et se corriger lui-même sans pression. Il n’est donc pas question d’enseigner les leçons et les activités dans une classe de cinquante élèves. La méthode de travail favorise l’individualité.

Ainsi les jeunes n’ont pas à subir les moqueries de leurs camarades s’ils ont du mal à suivre ni même le jugement de leurs pairs. Dans la première étape, l’enseignant propose la leçon à l’élève pour jauger son intérêt. Les enfants choisissent les activités qu’ils pratiquent et stimulent leur curiosité. S’ils n’en ont pas envie, il ne faut pas les forcer, car ce serait contre-productif. En fonction, il passera au deuxième temps le même jour ou une autre fois.

Le premier temps

L’enseignant montre le concept à l’enfant à travers du matériel que celui-ci a l’habitude de manipuler afin de faciliter l’apprentissage. Cela concerne surtout l’éveil et les différents sens, donc les enfants âgés de moins de 7 ans. Ce n’est pas indiqué pour leur expliquer par exemple l’Histoire ou les mathématiques.

Les termes employés pour donner les leçons doivent être les plus clairs possible et les plus succincts afin de ne pas embrouiller l’élève. Ce dernier associera en effet chaque objet et chaque geste à un mot précis pour se repérer dans sa mémoire et rapidement retenir les nouvelles informations. L’éducateur répètera donc les mêmes dénominations pour bien ancrer l’idée dans la tête des petits pendant que ceux-ci manipulent les objets y afférents. L’introduction du concept de dimensions, de comparaison, de distance, de nombres, et du même type se passent ainsi.

Le deuxième temps 

Le deuxième temps consistera à voir si la petite tête blonde a bien compris et retenu les explications dispensées dans le premier temps.

L’éducateur fait intervenir les mouvements et les déplacements dans cette phase. S’il s’agit par exemple d’un morceau de triangle en bois vert. L’enseignant lui demandera de le poser sur l’étagère, la chaise ou la table. En même temps, le petit bout apprendra la politesse si vous introduisez « s’il te plait » et « merci » dans votre cours. On voit alors ici combien la méthode Montessori est complète et efficace.  

Efficace, car dans cette méthode d’enseigner, si l’enfant après plusieurs présentations répétées se trompe encore, cela signifie que son cerveau a intégré bien trop d’informations. On doit alors arrêter la leçon et la reprendre au passage qui a fait défaut plus tard afin de laisser le bambin respirer et apprendre à son rythme. L’enseignant ne doit même pas le corriger, car pointer les erreurs de l’enfant le découragerait et occasionnerait peut-être une perte de confiance en soi.

Le troisième temps

La troisième étape s’apparente à un examen. Dans le premier temps, il lui était demandé de pointer les objets énoncés. Ici, l’enseignant interrogera l’enfant sur les termes qu’il a appris au tout début.

Pédagogie Montessori: c’est aussi des valeurs humaines 

Deux jeunes enfants sont à table avec la maitresse d'école ils jouent à des jeux en bois colorés sur une table jaune.
La méthode Montessori c’est un retour aux valeurs humaines et à la connexion aux autres

Outre les différentes connaissances physiques et mathématiques, l’enseignement Montessori apprend aux enfants à montrer du respect aux autres et à s’entraider. Il est donc hors de question de laisser leur environnement désordonné et désorganisé après qu’ils aient fini. Tout doit être rangé à sa place sur l’étagère ou le coin dédié. Il est aussi interdit d’interrompre la leçon d’un autre camarade de classe.

Le matériel Montessori

Le matériel Montessori contrairement à l’école traditionnelle ne se limite pas qu’aux bouquins et aux tablettes. C’est tout un univers, des meubles aux accessoires d’apprentissage. La pédagogie utilise par exemple des chaussettes pour inculquer la notion de couleur, de similitude et de différence chez les plus jeunes. En formant les paires, ces derniers comprennent plus rapidement. On peut sélectionner des chaussettes où des lettres/des chiffres sont inscrits pour pimenter les choses. 

Un jeune garçon métisse qui porte un t shirt rouge rayé et tient un ballon de rugby dans une main. De l'autre main il joue avec un boulier aux boules mutlicolores.
Les accessoires Montessori les plus utilisés sont les jeux ludiques du style au boulier.

Sur une étagère ou une table par exemple, les objets doivent être toujours rangés et alignés de gauche à droite et du haut vers le bas afin de préparer le cerveau des enfants et leurs mouvements à lire et écrire. Les pays qui écrivent de droite à gauche imposeront cette direction dans leurs écoles Montessori.

Les avantages de la pédagogie Montessori

En associant la manipulation aux explications claires et précises et à un environnement serein et propice à l’apprentissage, la pédagogie permet aux enfants de mieux se concentrer et travailler plus rapidement leur coordination. De nombreuses connaissances leur sont inculquées en même temps, ce qui a tendance à accélérer l’éducation globale. Les enfants apprennent à tenir la maison propre et bien rangée, mais aussi à lire, écrire et compter en parallèle. 

À côté, ils ont davantage confiance en eux, et s’évertuent à devenir de belles personnes qui se soucient des autres, leur viennent en aide et les respectent.

La pédagogie Montessori rejette toute idée de récompense. La soif d’apprendre et la stimulation du cerveau doivent être les seuls moteurs qui poussent les enfants à découvrir une activité et s’élever intellectuellement et physiquement.

Les devoirs n’existent pas non plus dans cette approche. Maria Montessori pense qu’il est contre-productif de limiter l’apprentissage à la lecture et de donner une liste d’informations à apprendre par cœur aux enfants sans de la pratique pour le soutenir à côté. Les enfants passent alors plus de temps avec leurs familles à participer à des activités constructives comme faire les courses ou nettoyer à la maison.

Les parents peuvent appliquer les concepts Montessori qui leur plaisent sous leur toit pour aider leurs enfants en difficulté à l’école. Cette méthode d’enseigner met en avant la personnalité de chaque fille et garçon. La plupart sont naturellement hyperactifs et doivent énormément se dépenser et bouger en permanence. En les laissant donner libre cours à leur nature, dans le respect des autres bien sûr, ceux-ci seront plus faciles à vivre. 

La pédagogie Montessori: le revers de la médaille

De nombreux parents ont envie de dire en faisant plus ample connaissance avec la pédagogie Montessori : cela revient à traiter les enfants comme de jeunes adultes très tôt. C’est peut-être bien pour les enfants doués d’intelligence moyenne et supérieure, qui rien qu’en touchant un objet se l’approprient deux secondes après comme par magie. Mais pour les autres, qui ont une matière grise limitée, voire des troubles à ce niveau, est-ce vraiment la méthode qui convient ? Se débrouiller seul ne marche pas forcément pour tout le monde.

Un autre inconvénient concerne le côté individuel de l’apprentissage et les moyens de chaque établissement. Chaque enseignant se consacre à un seul élève à la fois. Cela demande beaucoup de temps, et un plus gros effectif d’éducateurs spécialisés. Il faut donc concentrer un plus gros budget pour le matériel et tout le reste par rapport à la méthode traditionnelle, ce qui se répercute dans la bourse des parents.

On peut dire que le cocon que la pédagogie Montessori construit autour de l’enfant dès sa plus tendre enfance à son adolescence convient aux enfants autistes. Mais pour le reste, cela peut leur faire défaut au fur et à mesure qu’ils grandissent. Plus jeune, leur univers est tellement ordonné, autonome, et calme. Tout tourne autour d’eux, tout le monde se respecte, chacun avance à son rythme, alors que dehors, dans la vie d’adulte, c’est loin d’être le cas. On doit s’adapter au monde et non le contraire, et d’un point de vue émotionnel, cela peut créer chez lui d’énormes contrastes pouvant le déstabiliser ou occasionner chez lui de la détresse.

Pédagogie Montessori: alors, pour ou contre ?

En conclusion, l’apprentissage Montessori montre une prédominance sur l’école traditionnelle à plusieurs niveaux. D’ailleurs de nombreuses écoles Montessori ont vu le jour dans toute la France depuis. On en compte une centaine par région. Toutefois, cette approche ne fait pas encore l’unanimité auprès des parents, à cause de son coût et certains de ses principes de base. Intégrer son enfant dans une école Montessori reviendrait entre 190 à 350 euros par mois. Reste encore à trouver un établissement sûr et sérieux.Cela vous a-t-il convaincu de vous essayer à Montessori ? Avez-vous des questions ? Dites-le-nous en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Livraison gratuite

dès 40€ d'achats*

Livraison internationale

Nous vous livrons partout dans le monde

100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa